Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

l'effet Gloss
par captain le 22 Août 2005 dans Humour / Electrolook
7 commentaires


c'est bientôt la rentrée, et pour tout le monde une seule question : faut il Vraiment avoir l'effet Gloss ?


Alors que la France hétéronormative entière ne vit les derniers jours d’aout que dans l’impatience de la rentrée des classes, afin de se débarrasser ENFIN des mômes infernaux qui nous ont fait chier tout l’été sur la plage en hurlant avec leurs ballons « Winx » et leurs seaux à patés « Yu-Gi-oh », leurs corps hideux brûlés de cloques par la faute de mêres incapables plus préoccupées par la lecture du supplément minceur du Biba (alors qu’il est déjà trop tard, BEAUCOUP trop tard…) que de s’occuper de tartiner leur progéniture d’écran total indice 800 d’Helena Rubinstein (oui, il n’y a que celui là qui marche bien) à défaut d’avoir su sauver la couche d’ozone qui n’est a l’heure actuelle plus qu’un souvenir vague dans la mémoire confuse de mémés devenues Alzheimer à force de sniffer de la laque Elnett, la communauté Queer ne se préoccupe que d’un seul douloureux problème :
-Faut il oui ou merde avoir l’effet Gloss ?

Gloss ? Mais c’est quoi le Gloss ?


Le gloss, du mot anglais « gloss » signifiant vaguement « brillance, lustre » est à la base un produit qui, du temps de ma grand mêre, s’appelait du brillant à lèvres, mais maintenant qu’on est hype on dit gloss.
En général c’est liquide, ça s’applique sur les lèvres avec un petit pinceau, ça peut être aromatisé (avec des saveurs vachement matures genre fruits des bois ou bubble-gum) et ça concerne essentiellement les petites filles de cinq à douze ans.
( Vu comment s’habillent les cinq-douze ans à l’heure actuelle, après les parents s’étonnent qu’elles se fassent violer dans les bacs à sable…m’enfin je m’arrête on va croire que je suis réactionnaire)

Quel est « l’effet Gloss »

Au niveau visuel, le gloss vous donne l’air d’avoir trempé vos lèvres dans un verre d’huile d’olive et de ne pas les avoir essuyées.
Faisons un test : prenons une jeune fille quelconque



appliquons lui du gloss.



c’est indéniable : l’effet gloss existe. L’application de gloss repulpe le vermillon de la lèves sans adjonction de collagène.
Le gloss, ça fait sexe.

Déclinaisons de l’effet Gloss

On pourrait naivement penser (enfin, surtout vous) que l’effet Gloss se limite à la brillance labiale, c’est caduc.
En effet, l’effet Gloss a été détourné dans des domaines divers dans le but de repulper des concepts en voie de désuétude.

Malheureusement, la réussite n’est pas FORCEMENT au rendez-vous.

Exemple un : Suite à mes commentaires cruels mais justes, la société Suze s’est brutalement rendue compte (en tombant à genoux avec les larmes aux yeux) que la suze c’était RINGAAAAARD.
Résultat de quoi, ils ont sorti le GLOSS DE SUZE.
C’est un genre d’apéritif amer à la cerise qui n’est pas sans évoquer le guignolet, et franchement, c’est pas dégueu (hic ! Merci à la société Suze d’envoyer un grand baril de Gloss au site pour me remercier de la promo gratuite).


Exemple deux : un nouveau magasine orienté Mode-Maquillage-Santé-Beauté est sorti en kiosques cet été. Son nom : « Gloss »



Et là, c’est immédiatement la Cata : quelle idée pour un magasine orienté Mode-Maquillage-Santé-Beauté de prendre pour icône EMMANUELLE SEIGNER ?!!!! et pourquoi pas Marthe Villalonga tant qu’on y est ?
Pfff ! Une fille qui a été la belle soeur de Laurent Gerra !!! ça donne tout de suite un cachet plouc-beauf-boudin-cellulite-pue du cul en TOTALE contradiction avec le titre.
Elle vont pas être nombreuses les lipstics lesbians à acheter ce torchon !!! et encore, on a évité le pire, ils auraient pu nous la fagoter en turquoise !!!!

Donc le gloss c’est casse gueule

Ouais, d’ailleurs, certains petits malins de markétocosmétologues ont évité cet écueil en réutilisant un terme usuellement réservé à la capilloesthétique, l’ »effet mouillé ».

Un gel coiffant « effet mouillé » c’est un peu un genre de gloss pour les cheveux puisqu’il permet d’arborer toute la journée l’air ravi de ceux qui ont trempé leur tête dans une friteuse, moins l’odeur.
Il n’en a pas fallu plus pour que Lancome sorte Juicy Rouge, une palette de quatre brillants à lèvres « Effet mouillé ».

Et donc c’est le bordel, et on n’est pas plus avancés qu’au début.

En plus, me dit Carlysle de Saint-Amour, notre correspondante hétérote, c’est dangereux,l’effet Gloss. On n’est jamais à l’abri d’une gaffe.
Par exemple, l’autre nuit au Mathy’s j’ai croisé Emmanuelle Seigner et en la voyant je n’ai pas pu me retenir de lui hurler « mondieu Emmmmaaaaaa !!!! Mais ton nez briiiilllle !!!!! Comme tu as la peau Graaaaaassse !!!!. »
« -C’est mon nouveau fond de teint « effet Gloss » connasse !» m’a t’elle répondu en me flanquant son sac à main dans les couilles.





Articles lis

Electrolook 8 : la gay pride sobre, mais classe !
Aller faire la majorette en string sur les champs Elysées c'est très gentil, mais encore faut il ne pas coller la honte à sa maman !
par captain le 19 Mai 2006 dans Humour / Electrolook
(2 mots cls identiques)

Mettez du rouge à levres sans faire tapette !
Jean Paul Gaultier l'a compris : avec le maquillage pour homme, on peut être un vrai mec viril, et aller faire sa chagasse chez Séphora !
par captain le 19 Janvier 2006 dans Humour / Electrolook
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .