Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  ExpĂ©riences vĂ©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  RĂ©flexions, Conseils
  HomoparentalitĂ©
  SantĂ© et prĂ©vention
  DĂ©pression, suicide

News
  GĂ©nĂ©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  CinĂ©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Petit guide pour parent d'enfant trans
par ZouPik le 16 Novembre 2008 dans Humour / Divers
12 commentaires


Enfin une aide pour les parents qui sont perdus face Ă  la diffĂ©rence de leur enfant. Beaucoup d'humour ... assez noir et un peu de sĂ©rieux tout de mĂȘme.

Vous vous posez des questions, des choses bizarres se passent sous votre toit. Rocco votre charmant petit garçon de 4ans joue aux Barbies et se dĂ©guise en princesse il veut mĂȘme Ă©pouser Octave le petit voisin d'en face quand il sera une fille. Ou alors vous apercevez votre fille chĂ©rie, AlizĂ©e qui monte aux arbres en s'accrochant aux cheveux que la belle Raiponse lui aura envoyĂ© du haut de sa tour oĂč elle est enfermĂ©e afin de la sauver tel un chevalier sur son fidĂšle destrier.

Vous criez au scandale « Mon Dieu aidez moiiiiii , mon enfant devient homosexuel/le ». Mais nooooon pas du tout, ille n'est pas homosexuelLE mais transexuelLE !! c'est tout de mĂȘme diffĂ©rent.
Allez, il est encore petit, vous avez le droit d'espĂ©rer que ce n'est qu'une passade, mais n'oubliez pas ce moment, gardez le en mĂ©moire ça risque d'ĂȘtre utile pour la suite des Ă©vĂšnements.


(Petite musique de fond rassurante)

Les enfants ont grandis, AlizĂ©e est une rambo miniature, c'est parti pour le crane rasĂ© ou presque, les pulls informes, les baggys et les chaussures de skate. Elle refuse ce corps qui bourgeonne et rĂȘve secrĂštement de se rĂ©veiller un matin et ohhhh mais c'est merveilleux, sans contrefaçon elle est un garçon. En rĂ©alitĂ©, tous les soirs, elle pleure d'ĂȘtre dans ce mauvais corps, Ă  se mettre dans la tĂȘte qu'elle est un monstre. Et vous? Vous ne voyez rien, c'est l'adolescence ça passera.

Dans le mĂȘme temps, Rocco a laissĂ© ses cheveux poussĂ©s et essaye par tous les moyens de ne pas grandir, une fille trop grande ne sera pas dĂ©sirĂ©e. Tous les matins, c'est les pleurs au rĂ©veil quand il voit les actions de la nature sur cette chose en trop et tous les matins c'est les hontes. Boys don't cry ... alors il se cache. Au collĂšge c'est pareil, il faut se cacher pour ne pas se faire frapper ou insulter.
Là encore, vous ne voyez rien. C'est difficile d'accepter son corps à l'adolescence ça passera.

(Autre interlude musicale)

Il est temps de se rendre à l'évidence, votre chérubin est bien un ange. Il n'a pas de sexe ou du moins son anatomie ne correspond pas au genre de son esprit. Rocco et Alizée ont 16/17.../30ans ça dépend.
Petit Ă  petit, ils se sont Ă©loignĂ©s de leur genre de naissance, Rocco a mis des habits de moins en moins masculins, ça a commencĂ© par des pantalons qui devenaient plus serrĂ©s, dans le mĂȘme temps vos jupes ou celles de votre femme disparaissaient et puis il a pu voulu mettre les habits que vous lui achetiez, il s'Ă©loignait de vous, et avait l'air prĂ©occupĂ©.

AlizĂ©e a abandonnĂ© tout vĂȘtement fĂ©minin des pieds Ă  la tĂȘte elle est habillĂ©e en garçon. On lui donne du « jeune homme » dans la rue et au lieu de crier au scandale, elle sourit , elle en a l'air ravie. Vous, vous avez un peu honte. Vous rĂȘviez d'une fille et vous vous retrouvez avec « ça » , cet enfant encombrant qui correspond plus Ă  vos attentes. Vous souffrez en silence, sans vous rendre compte que votre enfant aussi souffre seul d'ĂȘtre incompris.

Et un jour patatras. C'est le scandale, vous trouvez par inadvertance en fouillant avec minutie la chambre de votre enfant au choix : une ceinture thoracique pour bander la poitrine, un kit complet de maquillage, des auto-collants type « le genre ça se construit et le corps aussi » ou les DVD de transamerica et boys don't cry. Le tout bien caché au fond d'un placard, dans une boite fermée à clé.
Vous vous mettez à pleurer en vous demandant « mais pourquoi moi?! » et une fois que votre enfant rentre, vous vous mettez à lui hurler dessus en le traitant de malade mental.
BIPPPPPPPPPPPPPP mauvaise réaction !!

Lorsque l'on trouve des objets compromettant dans la chambre de son enfant, on ne crie pas, on reste calme, ça peut simplement ĂȘtre pour une piĂšce de thĂ©Ăątre... oui trĂšs longue la piĂšce de thĂ©Ăątre .. environ euh ben une vie tiens.

On attend l'enfant et on lui pose quelques questions innocentes, plus communément appelés « perches » (non il ne s'agit pas du poisson).
Par exemple :
« tu as entendu parler de Thomas Beatie? C'est un homme qui est né femme et qui a eu un bébé au mois de juillet ».
Si l'ado en face réagit en rougissant et en évitant le sujet, vous avez tapez dans le mille. J'ai l'honneur et la joie de vous déclarer pÚre/mÚre d'un enfant transgenre. Félicitations !! Vous en avez de la chance, ça ne concerne qu'un enfant sur 100 000, ce qui fait en moyenne un parent sur 50 000. Je vous conseille de jouer au loto, vous avez vraiment énormément de chance.

Et on ne culpabilise pas : non ce n'est pas votre éducation qui l'a rendu comme ça. On ne connait pas les raisons et non le faire aller chez un psy ne le/la fera pas rester dans son genre de naissance. Par contre, effectivement il sera utile qu'ilLE aille chez un psychiatre afin de pouvoir poursuivre son parcours.

Place à présent aux 10commandements

1)Ne pas crier
2)Ne pas culpabiliser
3)Trouver un psychiatre compréhensif
4)Faire le deuil de l'enfant parfait. Enfin ça ça devrait ĂȘtre fait depuis des annĂ©es, nomĂ©oh !! Il faut le faire AVANT d'avoir un enfant ça Ă©vite les dĂ©ceptions !!
LĂ  maintenant, vous avez plus le choix, sauf peut-ĂȘtre aller Nebraska oĂč l'abandon d'enfant est lĂ©gal sans limite d'age, mais dĂ©pĂȘchez vous, la loi va trĂšs bientĂŽt changer, il faut accepter le changement de votre poupon qui a bien grandi.
5)Ne pas pleurer devant votre enfant en lui disant qu'ilLE est la honte de la famille, ilLE en a bien conscience et ce n'est pas de gayté de coeur qu'on suit un parcours de changement de genre. Le coup de la veuve eplorée ça va cinq minutes !! Vous souffrez depuis des années de vous sentir comme Shrek ? Non? Alors vous ravalez vos larmes et vous soutenez la chair de votre chair, parce c'est ce qui lui arrive à lui/elle !!
6)Ne pas le jeter à la rue, ça paraßt un peu évident mais on ne sait jamais !!
7)L'aimer et le chĂ©rir jusqu'Ă  ce que la mort vous sĂ©pare... toutes façons, mĂȘme si vous l'aimez plus, vous devrez subvenir Ă  ses besoins jusqu'Ă  ce qu'ilLE soit en age de le faire et vu comment la transphobie est prĂ©sente dans le monde du travail; je vous souhaite bonne chance. Surtout que grĂące Ă  la procĂ©dure de changement d'Ă©tat civil, ilLE sera pro en droit :D
8)L'aider et le soutenir, dans la pauvretĂ© (voir 7) et dans la santĂ© (ou pas...) ouais parce que c'est pas Ă©vident d'ĂȘtre au top de sa forme aprĂšs les opĂ©rations, et puis entre les prises d'hormones toussa toussa.
9)Ne pas avoir honte de lui/elle. Certes ce n'est pas facile de dire « vous connaissez mon fils Rocco/ma fille Alizée et depuis quelques mois il est devenue Elisa ou elle est devenu Léonard , oui oui vous avez bien entendu, mon enfant a changé de genre, mais ne vous inquiétez pas ilLE va beaucoup mieux maintenant, merci ;) »
10)Ne pas oublier qu'avant d'ĂȘtre transgenre, ilLE sera toujours votre enfant et que ce n'est pas contre vous qu'il fait ça et qu'ilLE a besoin de votre soutien pour ĂȘtre bien. Des parents c'est trĂšs important.

Merci Ă  Selen pour son aide




 Creative Commons License Ce/tte création est mis/e à disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n°1104460. Contact: .