Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Histoire sans intérêt
par Benoït XVII le 16 Juillet 2005 dans Humour / Divers
8 commentaires


Ceci est une histoire sans intérêt, et vous allez vous ennuyer en la lisant

Il était une fois, dans le grand Royaume où tous les contes se déroulent, un petit valet totalement insignifiant qui n'avait jamais eu la chance et l'honneur d'apparaître ne serait-ce que comme figurant dans l'un de ces contes merveilleux. Il faut dire qu'on n'en a vraiment rien à faire de sa vie vu qu'il ne lui est jamais arrivé d'aventure ni même d'événement digne d'être raconté.

Mais un jour, alors que le petit valet se leva, comme d'habitude, aux aurores, celui-ci alla prendre, comme si de rien n'était (il faut dire qu'il n'était rien) son petit déjeuner. Après s'être bien rassasié, il valeta ( du verbe valeter : exercer le métier de valet) toute la matinée, et eut du mal, comme toujours, à rester éveillé. Il s'endormit même quelques minutes, mais cela lui était plutôt habituel. C'est à l'heure du déjeuner, qu'il n'eut pas grand appétit, comme d'accoutumée, et qu'il ne mangea qu'un petit sandwich au jambon, son met quotidien. Le petit valet ne se doutait pas qu'en valetant toute l'après midi, il n'allait rien se passer d'intéressant et qu'il allait s'ennuyer ferme. Ce qui était plutôt bête de sa part sachant que c'était le scénario habituel d'une après midi type dans sa morne vie. Personne ne lui demandait jamais rien, et il se disait qu'un valet ne valait rien, comme toutes les après midi où on ne lui confiait aucune tâche, c'est à dire, comme toutes les après midi. Et donc, comme tous les soirs, il se dit qu'il allait se changer les idées en allant jouer aux cartes avec les villageois du fond de la vallée. Mais comme d'habitude, il perdit à la bataille, à cause de son valet qui s'est fait battre par la reine. Déçu, il décida de gagner au moins une partie, et pour cela, le petit valet tricha. Mais son adversaire s'en aperçut, et le valet fut expulsé sous une pluie d'insultes plus dégradantes les unes que les autres : " Qu'on ne ty reprenne plus, va, laid!" ... Le pauvre petit valet rentra chez lui tout penaud, et, comme toutes les nuits, pleura sur son sort, et s'endormit en ne pensant à rien. Mais, dans ses rêves, il n'y eut, comme dans tous ses rêves, et comme dans sa vie, d'ailleurs, absolument rien d'intéressant. Vous comprenez donc, maintenant, pourquoi aucun conte ne l'a jamais pris en compte, et pourquoi aucun conte ne le mentionnera jamais ! Les éditeurs ne seraient pas intéressés ! Et d'ailleurs, les lecteurs non plus ! Je trouve même que ces quelques lignes sur sa vie inutile ne sont bonnes qu'à polluer ce site ! Alors hein, qu'il continue sa vie de m... sans nous faire ch... (rooh, désolé mais je trouve vraiment qu'il mérite de continuer sa vie de miroir sans nous faire chicaner) et qu'il n'aille plus se plaindre !

Si vous aussi vous avez trouvé cette histoire pathétique, boycottez les suppositoires de régime !




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .