Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

RONDO VENEZIANO : Arabesque
par captain le 28 Octobre 2007 dans Art et Culture / Musique
8 commentaires


critique d'un monument de la musique mondiale, et réhabilitation d'un groupe injustement méprisé, doublé d'un plaidoyer vibrant contre l'alcoolisme.



Depuis que je sais que syntaxeror organise en catimini des soirées « Marquise » chez lui
(soirées ou parait-il on se « poudre le nez » avant de « tirer les rois »mais je m’abstiendrai de tout commentaire)
ma vision du groupe Rondo Veneziano ( bande son officielle de ces orgies effroyables à côté desquelles les pires sévices « chaines et fouets » du film « Angelique et le Roy » passeraient pour du Disney) a radicalement changé.

Dans mes nébuleux souvenirs d’enfance il s’agissait d’un vague ensemble néo-baroque en plastique serinant au kilomètre des rengaines à base de violons, de boites à rythmes et de synthés dignes des plus beaux standards d’attente téléphonique, avec des pochettes développant une iconographie folle-déco cyber-pompadour à côté de laquelle le chanteur Azis a l’air sobre.


Azis, la star au goût bulgare

Toutefois, de récents évènements m’amènent à reconsidérer ma position sur ce groupe : aveuglé par les mass media, les inrockuptibles et mon snobisme coutumier, aurais-je laissé passer une perle sans m’en apercevoir ? Serais-je passé à côté des nouveaux « Joy Division » ?
En effet, nombreux sont les points communs entre ces deux groupes : une rythmique tendue, l’obsession pour les gondoles et l’effarant nombre de suicides chez les musiciens.


On me souffle d’ailleurs qu’un biopic sur Rondo Veneziano serait en cours de réalisation :



FAUT IL REHABILITER RONDO VENEZIANO ?

Pour répondre à cette angoissante question j’ai décidé de m’atteler ici à la critique de l’un des albums les plus emblématiques de Rondo Veneziano, « Arabesque » à ne pas confondre avec le porno avec François Sagat et Hussein sorti chez Raging Stallion

belles bêtes, hein ?

A noter qu’en allemagne et en Autriche ce disque est sorti sous le titre « mysteriosa venezia », sans doute parce que les allemands et les autrichiens n’aiment pas les bougnoules.

Bref : voici l’analyse piste par piste en temps réel de ce disque, une tâche qu’il était urgent de réaliser vu qu’il est sorti il y’a 18 ans !

1-ARABESQUE :
Tadadam ! tagada ga da da ! l’album commence donc avec Arabesque, une power-ballad lyrique qui n’est pas sans évoquer les envolées heroïc-fantasy des grosses tapettes cloutées du groupe Manowar.


Manowar. Ehhhh oui.

On retrouve en effet ici une base solidement harmonique, un jeu de boite à rythme puissant évoquant le cheval au galop,et le fracas d’ un riff tellurique asséné d’entrée de morceau et seulement répété 4872 fois par la suite.

2-CORSO DELLE GONDOLE :

Sur une base de génoise molle, un coulis de soupe nappé de caramel sucré. Un morceau à déconseiller à nos amis diabétiques. On le conseillera en revanche à nos amis Dianétiques, car ce morceau « relaxant » n’est pas sans évoquer un lavage de cerveau scientologue !

3-FESTE VENEZIANE :
Cette mélodie faussement enjouée dévoile par le poum-tchaaaaaaa de la boite à rythme une inquiétante mélancolie dark-goth évoquant les pages les plus existentialistes de Jean-Paul Sartre. La mort nous guette, le désarroi du doute nous menace, c’est bien simple je ne peux pas supporter à jeun une telle tension nerveuse. Je cours me servir un Martini.

4-PROFUMO D’ORIENTE.
Ce morceau aborde le thème du « parfum d’orient », c'est-à-dire du cannabis, ce qui est une sorte d’aveu de la part du groupe Rondo Veneziano, lequel faisait une consommation effrénée de stupéfiants. Comment expliquer leur musique autrement ? d’ailleurs le Martini c’est bien gentil mais il faut que je m’en roule un, moi…

5-FLABADA ANTIQUA
Deuxième morceau heavy-métal de l’album. Egalement deuxième Martini. Devant cette charge de cavalerie à la violence inouïe, comment ne pas penser aux armées de cosaques en tutus roses envahissant le péloponèse lors de la guerre de sécession ? hein ? comment ne pas ? Troisième Martini.

6-Armonie

Armonie mes couilles ! quand on sait ce qu’ils foutaient avec leurs violons dans le cul les grosses tafioles là ! c’a baisait dans tous les coins au lieu de rêpeter ‘tain ! ‘culés !!!!


7-Gondola y Mongolo
Le martini c’est italien aussi, non ? et le chjiantyi aussii ???ooooooooooo il est beau ce morceau !!!! pt’ain qu’il est beau !!!! t’es mon copain ,toi, hein ?

8-gorgonlazegno

‘tain j’arrivrerai jamais jusqu’au bout de ce putain de disque !






deuxièlme bouteille de mezcal.
Troisième oinj’.

9-Pizzaïoli nello spazio
Oooh, c’st beau la flute à bec ! on dirait la pub royal canin !c’est tellement triste il faut que je boive un remontant ! c’est trop beau ! je crois je vais pleure ou vomir.

10-vafanculo nella gondola

Cdrole quand je vomis du Lambrusco ça mousse !!! ouéééé !!!!!

11-azegphqgb edq

Qregç_)yh{fdhkflhjmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm

12-….



Note de Carlysle de Saint-Amour :
Captain étant momentanément dans l’incapacité de terminer cet article, je ne saurais que vous conseiller de visiter à la place le site français de référence sur Rondo Veneziano.

Kissous à tous, je vous kiffe veugra !!!!


http://www.rondoveneziano.net/fr/index.php




 Creative Commons License Ce/tte création est mis/e à disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n°1104460. Contact: .