Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Doigts d’auteurs et bizness fucking
par tiga31 le 17 Février 2006 dans Art et Culture / Musique
2 commentaires


En pleine polémique sur internet et les droits d’auteurs, le web deviendra-t-il une machine à faire des « gros sous » ? Pas certain… Pour preuve, ces artistes électro qui partagent en ligne leur musique en écoute gratuite.

Les majors se frottent déjà les mains. Quelques soit le type de paiement adopté par le parlement, l’internaute à un moment où à un autre sera obliger de passer à la caisse. Fini la dégringolade des ventes et à nous les biftons. Sauf que, sauf que. C’est bien la production standardisée et matraquée des majors qui perd des ventes mais surtout au profit des labels indépendants et de la scène alternative.
Les ciels d’Universal records et consort s’assombrissent encore plus avec des artistes qui mettent en ligne gratuitement leur musique pour se faire connaître ou tout simplement faire partager leur amour du son. Tout le monde à entendu parler des fameux « Clap your hands and say yeah » découvert par internet où ils ont sorti leur maquette gratos. Comme quoi la « star ac’ » n’est pas l’alpha est l’oméga de la découverte de jeunes talents.
Ils sont loin d’être les seuls. En se penchant, par exemple, sur les musiques électroniques ont peu découvrir une multitude de sites qui offrent de la musique en ligne.

A tout seigneur, tout honneur. http://www.d-i-r-t-y.com.Certainement le site français le plus connus en matière de musique électronique. Une base de donnée de pas moins de 180 mix mis à jour régulièrement. Mais aussi, des vidéos, des guests, des articles… De l’électro minimale berlinoise à la transe goa en passant par le nu-jazz, c’est le site de référence pour découvrir ou redécouvrir les artistes qui comptent. Mon coup de cœur : DJ Jennifer – Electroniculture Vol 2. Parce que quand Mlle Jennifer Cardini remix les standards de la musique électro, ça donne certainement une des meilleure compile dance-floor de tous les temps. Absolument incontournable avec des titres comme "Emmerge" de Fisherspooner (DFA remix) et le remix du gigantesque "Take a walk" de Bolz-Bolz.
Toujours en parlant de Jennifer Cardini, vous la retrouverai à l’association italienne de culture électronique qui propose de nombreux mix : http://www.culturaelettronica.com. Allez dans la section ‘Artist booking’, puis sélectionner DJ man / women, puis l’artiste. Tous les artistes n’ont pas de mix en ligne. Vous y retrouverai aussi une bonne copine à Jenny, Chloé avec de très nombreux mix.
L’excellente radio http://www.basic.chqui a des tonnes et des tonnes de mix archivés. Un coup de cœur pour Water Lilly avec quelques mix bien sentis.
Une autre radio, cette fois ci hollandaise : http://3voor12.vpro.nl. Là aussi des tonnes de mix archivé. A noter que ce site ne contient pas que de la musique électronique. Donc des lives punk à la techno japonaise. Pour ceux qui sont un peu perdu, cliquez sur ‘artist’, puis sur le type de musique que vous désirez, sélectionnez ensuite la l’initiale de l’artiste que vous cherchez ; pour naviguer entre les différentes pages d’une même initiale vous appuierez sur ‘vorige pagina’ ou ‘volgende pagina’ situé sur la droite de la liste de l’alphabet. En parlant de techno japonaise, un coup cœur pour Ken Ishii et son ‘game over’ extrait de l’excellant album "sleeping madness". Un autre coup de cœur pour ‘the hackers’ et leur live mix ‘DJ set 2005’.

Les labels proposent aussi l’écoute de nombreux titres.
Comme http://www.gigolo-records.dequi dans la section "gigolo radio" (il faut bien chercher mais elle existe) propose quelques titres sympa à écouter dont l’inoubliable "Sunglasses at night" de Tiga and zyntherius (en version 12" LP si’ou plait !)
Mais aussi http://www.gomma.dequi propose le téléchargement de mix, vidéo et même d'un jeu en flash complètement à l'ouest "the bathroom boogie game". Coup de cœur au mix de Munk "Tape for heyluigi"
http://www.k7.coma un catalogue d'artiste plus qu'impressionnant. Vous trouverez de nombreux mix dans "features / K7 Radio". Coup de cœur au mix de "A guy called Gerald".

Les artistes ne sont pas en reste non plus.
http://www.wanna-rework.de/download.htm vous propose les titres du célèbre groupe "Rework" avec le bitchisme "Loin de moi"
Le site de http://www.thegoteam.co.uk est quand a lui une explosion graphique à l'image de ce groupe qui revisite le ska-funk. Coup de cœur à "Huddle Flash" de l'album "Lady flash" en écoute dans la section "music".

Bien sûr cette petite promenade ne serait être exhaustive de la musique en écoute gratuite sur internet, même pas en musique électronique. Le mieux est, pour les curieux de taper le nom d'un artiste, qu'ils aiment bien sur un moteur de recherche. Si l'artiste a un site et est un peu moins radinasse que la Pagny, il y a des chances qu'il propose une partie de sa musique en ligne. Rien en vous empêche d'aller voir de même le site de son label ou de sa maison de production, vous trouverez certainement votre bonheur, et peut-être découvrirez vous des nouveaux artistes dont vous achèterez, plus tard, les albums…




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .