Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Mes amies, mes amours, mais encore? (Agathe Hochberg, éditions Pocket)
par cpamoiclautr le 21 Août 2007 dans Art et Culture / Livres
4 commentaires


Trois amies (hétérottes) de 35 ans, leurs problèmes quotidiens et surtout leurs problèmes sentimentaux.

Ce petit livre bien sympathique est l'histoire de 3 amies d'enfance:

Jeanne, que son mari exaspère. L'exemple le plus récent est qu'il lui organise une fête surprise pour ses 35 ans avec un DJ super cool méga chouette... Mot d'ordre de la fête? Déguisement obligatoire! Et comme il a pensé à tout, il lui a laissé un déguisement... De Julia Roberts dans Pretty Woman! Jeanne n'a jamais été heureuse dans son couple et vit son quotidien comme une corvée. Son rayon de soleil? Le prof d'anglais de ses enfants, Jeff, "28 ans, 30, peut-être".

Natacha, jolie petite blonde qui essaye desespérement d'avoir des enfants mais qui n'y arrive pas. Elle perd espoir petit à petit, au fil des FIV, et commence à voir un psy car son gynéco lui a dit que ça venait peut-être d'un problème psychologique. Ses interminables monologues face à son psy en disent long sur sa détresse et le vide de son quotidien. En guise de métier, elle organise, à perte, des buffets pour des soirées... Et comme elle n'a jamais le temps de tout cuisiner, elle met à contribution ses copines qui à force en ont vraiment marre.

Violette, une brune peu affirmée et plutôt maniaque. Biologiste de son métier, elle s'efface derrière son mari qui fait le même métier qu'elle, et derrière sa fille, Elise, qui à l'âge de 4 ans, a déjà plus de caractère qu'elle. Elle pleure de se séparer de sa fille le jour de la rentrée des classes. La mère écrit des lettres à sa fille pour qu'elle les lise plus tard... Et ces lettres sont un peu comme son journal intime. Déjà, dans le passé, Violette s'effaçait derrière son père, homme autoritaire dont elle tient sa maniaquerie. Son père, justement, qui ne se souvient de l'anniversaire de la petite que parce que sa secrétaire l'a marqué dans son agenda. Il passe à la fête d'anniversaire de la petite en coup de vent pour déposer son cadeau "éducatif, tu me connais" (Pierre et le Loup... Je vous rappele que la gamine a 4 ans) sans même avoir dit bonjour à la petite.

D'autres personnages secondaires:
Maud, la soeur de Violette, qui ne mange que du bio et s'habille comme une grand mère... Elle est encore plus nevrosée que sa soeur, et refuse d'acheter tout ce qui aurait pu être fabriqué dans des entreprises qui exploitent des enfants.
Hémorroïde (de son vrai nom Adélaïde), la belle soeur de Natacha (la soeur de son mari), femme insuportable qui, au mariage de Natacha, n'a pas arrêté de vanter les mérites d'une ex de son frère. En petite bourgeoise qu'elle est, elle a appelé ses enfants "Côme" (le fils) et "Galilée" (sa fille, qui demande à un moment à Natacha "dis, pourquoi est-ce que maman te déteste?"). Lors du repas de noël, Hémmorroïde déclare (devant toute la tablée, y compris son mari -le 3e-) que son voeu est de se "faire prendre en levrette par un jeune éphèbe avant la fin de l'année prochaine".
Fabien, un ami de Victor, le mari de Jeanne. Verdict de Jeanne? "Antipathique. Il m'a exaspérée avec ses réflexions homophobes.[...] J'espère que son fils sera pédé et qu'il l'enculera!"
Jean Louis, un autre ami de Victor. Fraichement séparé de sa femme, il cherche à se recaser, et ne trouve pas mieux que de viser Natacha. En parlant du problème que Natacha et son mari ont pour avoir des enfants: "Ils ne peuvent pas en avoir? La faute à qui? Je suis sûr qu'avec un bon géniteur ça s'arrangerait".

Bonus: Le baby sitter de la petite Elise, Quentin, est un vrai cliché de payday (enfin bon, c'est le cliché selon l'auteure du livre, hein): il a un porte clefs maya l'abeille, il porte un t-shirt petit bateau "moulant à souhait", il est coiffeur et il parle sans complexes de son homosexualité et de son petit copain. Son rêve et de partir vivre aux USA car "là-bas, les femmes prennent encore soin d'elles" et il a d'ailleurs déjà planifié de passer le nouvel an avec son niais à Miami. Lorsque la petite Elise regarde Princesse Sarah, il chante le générique avec enthousiasme...

Bonus 2: Une phrase qui va rester longtemps dans ma mémoire "C'est un drôle de truc, la maternité: on passe deux ans à leur apprendre à marcher et à parler. Et les seize années suivantes à leur dire de s'assoir et de se taire".

Mon verdict: J'ai lu le livre en deux jours, j'aurais pu le lire d'une traite si je n'avais pas bossé... Donc: c'est très facile à lire, le style est agréable, il y a beaucoup d'humour, je vous le conseille donc si vous voulez décompresser (ce n'est pas non plus de la grande littérature hein! C'est un livre que j'ai acheté dans un "Relay"). En plus le livre est divisé en plein de petits chapitres de 3 pages en moyenne, donc c'est bien si vous voulez le lire pendant de brèves pauses au boulot, ou que sais-je encore.




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .