Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  ExpĂ©riences vĂ©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  RĂ©flexions, Conseils
  HomoparentalitĂ©
  SantĂ© et prĂ©vention
  DĂ©pression, suicide

News
  GĂ©nĂ©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  CinĂ©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Le jeu du chat de la souris par Setona Muzishiro
par Ligeia le 2 Juin 2007 dans Art et Culture / Livres
3 commentaires


Le jeu du chat et de la souris est le tome d'ouverture de la collection "coming out" des éditions asuka qui, après s'être intéressé au genre yuri, se lancent dans un genre yaoi résolument mature, parallèle logique au sérieux des séries yuri proposées.

Le jeu du chat et de la souris est le one shot d'ouverture de la collection "coming out" des éditions asuka qui, après s'être intéressé au genre yuri, se lancent dans un genre yaoi résolument mature, parallèle logique au sérieux des séries yuri proposées ( le choix du nom est donc critiquable puisqu'il ne s'agira que d'amours homosexuelles masculines… plutôt destinées aux femmes…).
Sachant que l'auteure, Setona Muzushiro, s'est brillamment illustrée dans L'infirmerie après les cours, la qualité de ce nouveau titre s'imposait d'emblée.

Le résumer de l'histoire, m'a tout d'abord laissée sceptique. Un jeune homme, Kyôichi, se retrouve dans l'impasse, piégé par sa femme qui a décidé d'embaucher un enquêteur, Imagasé, pour mettre à jour ses relations adultères. Ce dernier, qui est un ancien camarade de fac, profite de sa position pour pratiquer le chantage : en échange de son corps, Kyôichi gagnera son silence et la sauvegarde de son couple.
Une base, somme toute, assez bateau. Serions-nous une fois de plus confronté à un "manga yaoi" d'une simplicité affligeante qui n'a d'autre prétention que celle de faire coucher des hommes ensembles pour satisfaire les fantasmes d'une horde d'hétérotes hystériques ? La suite saura le démentir.
Le "héros", n'a rien d'un séducteur. C'est un homme passif. Il a besoin de se sentir aimé, ne peut se refuser aux femmes qui lui témoignent de l'intérêt et profite de sa faiblesse pour leur attribuer le mauvais rôle, sans jamais se remettre en question. Imagasé, sous ses airs manipulateurs, nourrit un amour sans espoirs pour Kyôichi, puisque profondément hétéro, depuis dix ans.

Le véritable intérêt ne réside pas dans l'histoire d'amour, car si histoire d'amour il y a, elle ne s'installera que progressivement, mais dans le caractère du héros, dans son conflit intérieur. Quitté par sa femme, harcelé par Imagasé, Kyôichi va devoir remettre toute sa vie en question. Cette vie tranquille, sans vagues, fidèle au modèle de la société le comblait-elle ? Avait-il déjà été capable d'aimer quelqu'un ? Peut-il vaincre sa faiblesse et résister aux avances de celles qui lui manifestent de l'intérêt ? Que faire de l'amour que Imagasé lui insuffle ? Que choisir entre la vie rangée et connue que lui propose une ex qui refait surface et l'"inconnu" que semble représenter la vie d'un couple homosexuel ? (ce dernier point m'a semblé quelque peu exagéré, comme s'il s'agissait d'un passage sans retour dans un monde parallèle... Cependant, il est possible que la société japonaise en soit la cause).
Tant de questions, posées au fil des ruptures et retrouvailles, disputes et réconciliations des deux protagonistes.

Si on peut reprocher au scénario un manque de réalisme (rencontres fortuites assez récurrentes, etc), le chemin psychologique du personnage est parfaitement maîtrisé. Rien n'est laissé au hasard. Tous les actes sont justifiés. La réflexion est fouillée, précise, adulte. Nous sommes loin du yaoi de base. L'hétéro ne change pas de bord en quelques pages pour satisfaire les caprices de l'auteure de ses lectrices déchaînées, mais prend le temps de peser le pour et le contre, de se poser (ou de se faire poser) les bonnes questions. L'ambiance reste mature d'un bout à l'autre sans jamais tomber dans la facilité d'une relation passionnelle ou d'un pathétisme exacerbé. Il ne s'agit pas de s'enniaiser ou de s'apitoyer sur le sort des personnages, mais de les comprendre et d'apprécier leurs introspections.
Ajoutons à cela un superbe graphisme, des scènes de sexe crues mais jamais vulgaires, des personnages plus réalistes que clichés (loin du passif efféminé et du dominant fort et viril) et vous obtenez un manga qui s'écarte enfin de la logique yaoi à laquelle nous avaient habitué les quelques publications françaises du genre.

A lire pour un peu que l'on cherche à découvrir un traitement un peu plus relevé de l'homosexualité masculine à travers un manga (en attendant d'autres œuvres de qualité… et en espérant l'arrivée dans nos contrées de mangas véritablement destinés aux gays…).





Articles liés

Desire - par Maki Kazumi et Yukine Honami
Desire est un manga yaoi plébiscité par de nombreux afficionados du genre...
par rally d'aquitaine le 8 Novembre 2006 dans Art et Culture / Livres
(2 mots clés identiques)
 Creative Commons License Ce/tte création est mis/e ŕ disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n°1104460. Contact: .