Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Exp√©riences v√©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  R√©flexions, Conseils
  Homoparentalit√©
  Sant√© et pr√©vention
  D√©pression, suicide

News
  G√©n√©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Cin√©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

"Pedro et Moi" de Judd Winick
par eedee le 14 Septembre 2006 dans Art et Culture / Livres
4 commentaires


Sida, amitié et télé-réalité.

"Pedro et Moi" de Judd Winick
Date de publication : 15/04/2006
Editeur : Ca et là
192 pages



Petit préambule :
Je suis tomb√© il y a quelques mois sur cette bande dessin√©e √©crite et dessin√©e par Judd Winick, illustre inconnu en Europe, mais star "√©ph√©m√®re" de la t√©l√©-r√©alit√© aux Etats-unis. Cette oeuvre raconte un passage autobiographique de la vie de son auteur, dont le point de d√©part est le moment o√Ļ il a √©t√© s√©lectionn√© pour participer √† The Real World III, en 1993. Cette √©mission, √©quivalente du Loft en France, suit plusieurs jeunes regroup√©s dans une maison pendant 6 mois (!). Ma premi√®re r√©action a √©t√© le rejet, ce genre de sujet ne m'int√©ressant pas sp√©cialement, mis √† part pour rigoler et d√©gager du temps de cerveau disponible pour acheter du Coca, quand je suis vraiment fatigu√© et que me coucher n'est pas une option, ou alors quand je cocoone avec mon homme et qu'il pleut. Donc c'√©tait pas gagn√©. Puis j'ai compris que Judd Winick racontait cette histoire en hommage √† son coloc homosexuel du Real Word, Pedro Zamora, mort du sida peu de temps apr√®s l'√©mission. Le sujet me touchant de plus pr√®s, j'ai achet√© et lu, et je me suis dit qu'il fallait vous en parler.

L'histoire :
Judd Winick, auteur de bd dont la notori√©t√© √©tait r√©duite, d√©cida en 1993 de participer au casting de l'√©mission The Real World pour arriver √† se faite conna√ģtre du grand public. Une fois les castings pass√©s et r√©ussis, il est engag√© pour l'√©mission et rencontre Pedro Zamora, jeune cubain homosexuel install√© aux Etats-Unis. Celui-ci a d√©couvert sa s√©ropositivit√© √† 17 ans en 1989. A l'√©poque, la trith√©rapie n'existait pas ou en √©tait √† ses balbutiements, donc Pedro connaissait l'in√©luctabilit√© de sa mort pr√©matur√©e √† cause du sida. Il d√©cida de parler de son √©tat autour de lui, et m√™me en organisant une conf√©rence dans son lyc√©e, de mani√®re √† se rendre utile en informant le plus de monde possible, sachant qu'√† l'√©poque, la pr√©vention face au sida √©tait quasi-nulle. Se rendant compte de l'impact qu'il pouvait avoir face au public, il d√©cida de r√©it√©rer la chose, et de fil en aiguille, se mit √† faire de la pr√©vention un peu partout, d√©passant largement le cadre local et se d√©pla√ßant de villes en villes. Puis, en 1994, √† 22 ans, il se dit qu'un des moyens pour toucher un maximum de monde serait de passer √† la t√©l√© pour faire passer son message. The Real World attira son attention, du fait de sa dur√©e et de l'influence qu'elle avait sur le public. Il se pr√©senta au casting et fut pris pour l'√©mission. Pendant l'√©mission, Judd et Pedro ont vu na√ģtre une amiti√© tr√®s forte que la bd transmet, depuis leur rencontre jusqu'√† la mort de Pedro.



Mon avis :
Si cette bd est exceptionnelle, ce n'est pas tant par ses qualités artistiques que par son fond. En effet, les dessins peuvent déplaire tant ils paraissent parfois caricaturaux. Le ton employé est presque enfantin, on pourrait croire que l'auteur a écrit d'une traite, sans réfléchir, sous le coup de l'émotion. Cela peut rebuter mais à mon avis cela a un avantage, on est embarqué par l'histoire, on ne lache le bouquin que quand on l'a fini, et les dessins permettent de prendre du recul et d'apporter la pudeur qui fait défaut au contexte. Car il s'agit d'une histoire vraie, triste, d'un cri d'amitié que lance Judd Winick au monde entier pour parler de l'être incroyable qu'a été ce Pedro Zamora, expliquer comment il avait changé sa vie et relayer son combat. Pourtant, si on est souvent émus, ce n'est pas larmoyant : le ton léger la plupart du temps sait se faire grave aux moments les plus touchants, sans pour autant qu'on ait l'impression que ce soit appuyé. Jamais je n'aurais imaginé qu'une histoire vraie se déroulant dans le milieu de la télé réalité aurait pu autant me toucher ! De quoi me nettoyer des stéréotypes.

L'auteur:
Judd Winick est évidemment critiqué par certaines mauvaises langues ou jaloux (oui, en plus il est beau) l'accusant "d'utiliser" son ami décédé pour vendre des bandes dessinées. Pendant quelques temps après la mort de Pedro, il a fait de la prévention de la même manière que son ami en donnant plusieurs conférences.
Puis, marqu√© √† vie par sa relation amicale avec Pedro, il est devenu entre autres sc√©nariste de comics de super h√©ros (dont Batman, Green Lantern et Green Arrow), et il a int√©gr√© une super-h√©ro√Įne s√©ropositive √† un comics mainstream, devenue un personnage cl√© du comics. Le sujet revient r√©guli√®rement dans ses autres oeuvres, prolongeant ainsi la pr√©vention entam√©e par Pedro.
Judd Winick a écrit "Pedro et moi" en 1998 soit 4 ans après la mort de son ami et cette bd a été publiée en 2000 seulement aux Etats-Unis.

A noter, pour chaque exemplaire vendu de "Pedro et moi", 1‚ā¨ est revers√© √† la lutte contre le sida.





Articles liťs

HIV, Sida et contamination
LE HIV, sa vie, son oeuvre
par fredouille le 30 Juillet 2005 dans Infos, conseils / Santé et prévention
(2 mots clťs identiques)
 Creative Commons License Ce/tte crťation est mis/e ŗ disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL nį1104460. Contact: .