Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  ExpĂ©riences vĂ©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  RĂ©flexions, Conseils
  HomoparentalitĂ©
  SantĂ© et prĂ©vention
  DĂ©pression, suicide

News
  GĂ©nĂ©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  CinĂ©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Les Dieux du Vestiaire
par tipoune le 14 Février 2006 dans Art et Culture / Livres
13 commentaires


L'univers du rugby comme vous ne l'avez jamais vu...

Depuis la nuit des temps, les plus beaux éphèbes sont souvent gays... et même si, de fortune, ils dérogent à la règle, ces sublimes hétérosexuels nous fournissent la source de nos rêves ! D’accord, le Père-Noël façon carte de voeux de ma vieille grand-mère n’a rien d’un apollon exceptionnel, par contre, le calendrier 2006 des Dieux du Stade, celui qui nous présente 38 pages de beauté et d’harmonie, celui qui arrive encore à nous confirmer que nous sommes vraiment gays, cet almanach dont nous regrettons sincèrement qu’il ne puisse nous être apporté à domicile par l’un de ses merveilleux gars photographiés, ce calendrier-là révèle toute la splendeur des éphèbes hétéros qui pensent à nous, les pédés...

Tous les ans, je me redécouvre par conséquent, ce même rituel : tourner les pages, presque sensuellement, regarder... plutôt mâter, et imaginer, ce qui, immédiatement, provoque le durcissement du désir ! Mais, les 12 pages consultées, je me retrouve coi, attendant une suite qui n’apparaît pas, du moins pas avant l’année prochaine. Malheur ! Enfin, la vie étant bien faite, j’ai trouvé un livre, qui parle lui aussi des Dieux, rugbymen à leurs heures, mais qui ont cette faculté de nous entraîner dans leur quotidien, vers des cieux davantage ravageurs, dans un plaisir partagé sans répit...

Petite introspection de l’ouvrage... La pelouse est verte, fraîchement coupée... ou alors boueuse, noyée d’une pluie froide et perçante. Le stade semble immense, avec ses tribunes, ses bancs de touches multiples, ses buts en forme de "U" gigantesques, au milieu desquels le ballon ovale doit s’infiltrer, et ses vestiaires... Les vestiaires sont classiques, aménageant un espace où s’élèvent des douches. Et puis surtout, nous voyons venir une équipe de rugby, une formation de trentenaires bien dans leur tête et dans leur peau, ouverts aux autres et aux esprits très larges... Le jeu le plus important n’est peut-être pas celui que nous croyons, le jeu ne se déroule peut-être pas uniquement que sur le terrain ! En tout cas, c’est ce que Fabrice DENFER, l’auteur, nous laisse présager...

Si je devais résumer le livre très succintement, j’écrirais simplement : 188 pages de folie !

Fabrice, le protagoniste, sue dans une salle de musculation, sur une de ces monstrueuses machines qui vous dessinent une silhouette de rêve. Il sue et il contemple ces partenaires de sport, en dévorant du regard l’un d’eux plus particulièrement. Il le suivra quand celui-ci quittera la salle, le poursuivra discrètement dans la rue et, au milieu d’un parc du centre ville, achèvera de faire connaissance... Cet homme, sympathique et avenant, lui expliquera qu’il joue au rugby dans un club et invitera notre Fabrice à l’intégrer. Notre protagoniste accepte et se présente donc à son premier entraînement. Seulement, les traditions de l’équipe sont immuables : il doit apprendre le jeu, mais il doit aussi apprendre à connaître ses équipiers ! Et d’endurance, Fabrice n’en manquera pas...

Les Dieux du vestiaires est un roman érotique gay, délicieux à lire et captivant. Le lecteur est comme ensorcelé, vivant avec ardeur les aventures du héros, les plus douces comme les plus trash, celles qui repoussent les limites de nos fantasmes... Les pantalons s’avèrent alors une fois de plus trop étroits pour dissimuler l’expression majestueuse de notre soif de plaisir. Droits vous devenez, durs et fermes vous resterez ! Les plus pudiques d’entre vous risqueront une balade furtive le long de cet horizon de désirs, les plus imaginatifs se laisseront vagabonder, rassurés par cette chaleur qu’ils sentiront au creux de leur main... Et dans une explosion de vie naissante, vous succomberez aux joies des fantasmes que ce livre vous offre à rêver et vous regretterez silencieusement de ne pas être à la place de Fabrice !

La lecture achevée et les sens en ébullition, je rejoignis mon homme dans le lit... et dans un éclat d'illumination éthérée et un accès de passivité absolue, je m'assis sur lui goulûment, éprouvant ce plaisir formidable de sa recherche du point de non-retour... Absolutly delicious!


Les Dieux du Vestaires, Patrick DENFER, aux Editions H&O




 Creative Commons License Ce/tte création est mis/e ŕ disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n°1104460. Contact: .