Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

La Laisse
par me'shell le 10 Février 2006 dans Art et Culture / Livres
4 commentaires


Un Best seller de l'erotisme lesbien salué en France comme aux Etats-Unis par le scandale, l'émoi, mais aussi par des critiques élogieuses.

A la sortie de La Laisse aux États-Unis, Bret Easton Ellis écrit : ''La Laisse est un témoignage palpitant, fort, fascinant, dont la complexité morale atteint les sommets de la littérature hors-norme, celle qui transgresse les tabous. Jane DeLynn couvre des territoires que peu de romans osent aborder. Son honnêteté psychologique est dérangeante, presque autant que sa candeur et son érotisme explicite. Avec son intelligence et son talent provocateur, l'auteur recoupe avec La Laisse les chemins captivants et l'effrayante simplicité de Kafka''.

L'histoire de Chris est pathétique et captivante. Pour traquer l'ennui qui guette les bourgeoises bohèmes, elle expie des crimes imaginaires en se livrant à des femmes bourreaux... Roman de la faiblesse de la chair, du vertige et du vide, du désir qui ne sera jamais comblé.

Écartelée entre désir et souffrance, elle choisit finalement de ne pas choisir. Parce qu'elle se croit chienne, elle veut le devenir, mais lorsqu'elle le devient, tout s'est dissout autour d'elle : la régression est totale. Il n'y a plus de sale, plus de propre, plus d'amour, d'amour propre, plus de mots, que la mort au monde.

Le livre dérange, fascine, amuse, roman philosophique, mais aussi parcours initiatique.

Jane Delynn, sorte de Pauline Réage new-yorkaise, se dévoile ainsi dans son roman : ''Dans cette autre vie, je ne suis pas cette esclave sexuelle, cette femme de cinquante ans pathétique ne vivant que pour d'épisodiques moments d'intensité, mais une écrivaine, pas exactement célèbre, mais cependant connue. J'ai remporté des prix littéraires, j'ai enseigné, rédigé des articles, envié mes pairs''.

Roman de l'éducation perverse, de l'abandon de soi aux seuls plaisirs de l'autre, La Laisse est un texte authentique d'une force inouïe qui prend une place toute particulière dans l'histoire de la littérature érotique.
''Un pur joyau d'immoralité'' selon le Washington Post.

Aux États-Unis, la publication de La Laisse en 2002 a provoqué des débats littéraires passionnés et suscité de violentes réactions de ligues de vertu lorsque le titre est apparu dans la liste des best-sellers.

L'histoire mène à la déshumanisation totale de la protagoniste. J'ai trouve l'objectif de cette soi-disant "domination" incomprehensible et horrible.






 Creative Commons License Ce/tte création est mis/e à disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n°1104460. Contact: .