Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  ExpĂ©riences vĂ©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  RĂ©flexions, Conseils
  HomoparentalitĂ©
  SantĂ© et prĂ©vention
  DĂ©pression, suicide

News
  GĂ©nĂ©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  CinĂ©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Comment prendre du vieux pour en faire du neuf - et qu'en plus ça plaise (ou pas)!
par cpamoiclautr le 26 Mars 2007 dans Art et Culture / Divers
13 commentaires


Reflexion suite à mon agacement face aux tubes qui deviennent célèbres longtemps après...

Vous connaissez sûrement tous la chanson "Désolé pour hier soir" de Tryo? En ce moment, on l'entend partout... Sauf que... Le CD "Grain de Sable" est sorti y a 4 ans les amis! Bon déjà Tryo ce n'est pas nouveau, c'est connu par le grand public (et par moi-même) depuis l'époque de la Main Verte et autres France Télécom... Mais les voilà qui font leur « grand retour » avec une chanson qu'ils ont pondu y a 4 ans (enfin plutôt 5 car évidemment on ne pond pas la chanson le jour de la sortie du CD)! Pour ma part, j'ai eu le CD quand il est sorti car je trouve les chansons de Tryo en général plutôt marrantes, je l'écoutais pas mal quand je l'ai eu (comme c'est souvent quand j'ai un nouveau CD), puis je suis passée à autre chose. Ca m'arrivais cependant de temps en temps de réécouter leurs chansons - pour le plaisir. Mais le fait de l'entendre partout en ce moment, qu'est-ce que ça peut m'énerver!
Puis à y réfléchir, je me suis dit qu'il n'y avait pas qu'avec Tryo que ça me faisait cet effet...
De même par exemple pour Brice de Nice. Je connais depuis un bail, du temps où les sketchs étaient diffusés sur Internet, que personne ne connaissait, et que quand je sortais "j't'ai cassé là", on me regardait bizarrement. Quand je rencontrais quelqu'un(e) qui avait vu les sketchs, c'était marrant, je me disais qu'on avait les mêmes délires pas toujours très intelligents. Et voilà que le film est arrivé, et voilà que désormais, quand je fais un petit "Nord-Ouest pour arriver au Sud-Est", on me dit "je vois que t'as adoré le film toi", que ça m’irrite et que je rétorque "NON, les SKETCHS! Le film c'était de la grosse daube, regarde les sketchs t'auras tous les gags, et tu passeras pas 2h devant"... Non mais!
Voyez aussi par exemple, la "déesse" Madonna, qui, par souci commercial (pour faire des sous, quoi!), repêche un sample d'Abba pour sortir un tube interplanétaire "Hung Up". Je suis sûre que nombreux sont les jeunes qui se sont déhanchés en boîte sur cette musique sans savoir que leurs parents, 25 ans avant eux, étaient fan d'Abba et du fameux "Gimme! Gimme! Gimme!" (cette chanson est sortie en 1979 je crois). Dans la majorité des cas, on préfère l'original à une reprise, mais encore faut-il connaître l’original !
Un exemple à venir, j'en suis sûre: Les Wriggles. Je connais ce groupe depuis moult années, et j'ai même été le voir il y a 5 ans en concert (non non, je n’ai pas honte de mes goûts musicaux, un jour on parlera de Marcel et Son Orchestre, vous verrez). Je suis tombée de haut quand j'ai vu une des "cruches" de ma promo parler des Wriggles, je me suis dit que si ELLE connaissait, c'était tombé bien bas!

Je vois plusieurs explications à mon agacement face au succès tout frais de tubes qui existent depuis longtemps.
Tout d'abord, le fait qu'avant, je connaissais des chanteurs (ou comiques) quasiment inconnus, me donnait une certaine satisfaction. Celle d'appartenir au "cercle très fermé" des gens qui apprécient tel ou telle artiste. Sans doute que lorsque l'artiste en question est rendu célèbre, je sens qu'on me vole une partie de mon privilège d'être parmi les seul(e)s à l'apprécier (jalouse, moi ?).
Ensuite, l'aspect de la nouveauté et de la découverte: prenons l'exemple d'une ville. Quand vous y allez pour la première fois, vous ne voyez que ce qui est beau: les monuments, l’architecture, la verdure quand il y en a... Même sous la pluie, votre première visite de Paris sera une bonne expérience. Maintenant, habitez cette ville pendant une ou plusieurs années, vous ne verrez plus que la gueule des gens dans le métro, la pollution, les embouteillages... Tout est toujours plus beau quand c'est nouveau.
Enfin, l'aspect commercial n'est sûrement pas ce qui me plait le plus... Une fois que les artistes sont connus et ont conquis leur public, ils ne se foulent plus et ne produisent plus que des tubes stéréotypés (c'est le cas de le dire), fais pour plaire au plus grand nombre, mais tellement plus fades.

Dommage que les meilleures choses perdent leur saveur quand elles sont connues.
Et oui, tout a toujours plus de saveur quand c'est frais...




 Creative Commons License Ce/tte création est mis/e ŕ disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n°1104460. Contact: .