Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Maya Deren, sensualité de la vision
par captain le 8 Août 2005 dans Art et Culture / Ciné, DVD
2 commentaires


présentation d'une cinéaste d'avant-garde, féministe et engagée, au coeur de années 40.

C'est qui cette meuf ?

Parfois, en regardant un film ou en écoutant un disque, on se sent terriblement seul et l'on se dit "non, ce n'est pas possible que je sois le seul à connaitre cet artiste !"
C'est un peu ce que j'ai ressenti en regardant les films de Maya Deren, cette cinéaste expérimentale dont l'oeuvre reste trop peu connue.

Née Eléonora Derenkowsky le 29 avril 1917 à Kiev (Ukraine), elle émigre vers les états unis pour fuir l'antisémitisme.
Cette poétesse et militante politique est un temps assistante de la chorégraphe Katerine Dunham. Cet amour et cette connaissance de la danse transparaitront dans son oeuvre ulterieure de cinéaste.

C'est avec son second époux Alexander Hammid qu'elle entreprend la réalisation de son premier film, le court métrage "Meshes of the Afternoon", une promenade onirique, labyrinthique et sensuelle vers la mort.

Après un séjour à Haiti, où elle est initiée au Vaudou, elle revient aux Etats-Unis et meurt subitement en 1961.


Son oeuvre, son style

Maya Deren a réalisé plusieurs courts métrages expérimentaux, parmi lesquels des "chorégraphies pour la caméra" ou l'on sent tout l'intêret et la connaissance qu'elle avait du monde de la danse.
Le premier film qui me vient à l'esprit est "a study in choreography for camera" (1945).
On voit un danseur évoluer en solo, et dans le silence (le film est muet) sur un fond de nature, puis dans un interieur classique.
Le geste est montré de façon épurée, graphique, puis on s'attache au visage du danseur, qui semble impassiblement beau, comme détaché de tout effort, de toute contrainte physique.
Maya Deren filme la danse comme une peinture abstraite, un signe pur dans l'espace, et le corps semble plus être une partie de l'oeuvre qu'un simple interprête.

Une autre veine d'inspiration, plus narrative, produit des films comme "Meshes of the afternoon" ou "at land"(1944).
Dans ces films, Maya Deren se met elle même en scène, et la singulière modernité de son physique s'accorde avec le ton métaphorique et intemporel de ces plages narratives à la construction rhapsodique, porteuses d'un féminisme farouche et toujours orientées vers la quête de l'indépendance, fut-ce au prix de la mort comme dans "meshes..." ou de la solitude comme "at land".

La nature, le bois, la pierre, la mer sont tres présentes dans ces films,et de manière très tactile, tres chaude. Maya Deren est une cinéaste véritablement sensuelle, chez qui les émotions et la psychologie passent avant tout par la texture des objet et leur contact avec la peau.

Les films de Maya Deren se savourent comme des rêves éveillés et ouvrent des espaces de réflexion austères mais accueillants, à la beauté épurée mais généreuse.

Je ne veux pas faire l'apologie du P2P...
mais naturellement ces films ne sont en vente nulle part et disponibles nulle part, sauf si vous êtes malins.
Encore une preuve de l'incompétence des majors qui ne font pas leur boulot !
Pour vendre du Lorie et du Jackass tout le monde est là mais quand il s'agit de maintenir vivante toute une part de la culture haut de gamme y'a plus personne !
A croire que ça intéresse personne le cinéma expérimental !

Et encore, je parle de Maya Deren , mais j'aurais aussi bien pu faire un article sur Stan Brakhage, Jonas Mekas, Norman McLaren, Brent Sims, Ed Emshwiller, les frêres Quay ou Andy Warhol...
CES GENS EXISTENT ! ILS ONT FAIT DES FILMS !!!

Resistez à la conscientisation, gardez l'esprit curieux et inventif ! fouinez, fouillez, échangez !
Si vous ne voulez pas que tout un pan de la culture cinéphilique underground disparaisse, je compte sur vous ! ;oD


filmographie Partielle de Maya Deren :- 1943 Meshes of the afternoon
- 1944 At Land
- 1945 Study in Choreography for Camera
- 1946 Ritual in Transfigured Time
- 1947 Divine Horsemen:The Living Gods of Haiti
- 1948 Meditation on Violence
- 1952-55 The Very Eye of Night


bises à tous !




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .