Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

L'Ultima Récital
par ChOuQueTTe le 18 Avril 2007 dans Art et Culture / Ciné, DVD
17 commentaires


Grosse, Opulente, Epoustouflante, Impressionante, Enorme, Magique, Extravagante, Délurée, Fascinante, Exceptionelle, Démesurée .... Ulrika je t'aime <3

Marianne James est la magnifique, grandiose et énorme diva allemande, célèbre dans le monde entier, la fameuse Maria Ulrika Von Glott ! Elle est... comment dire... opulente, maquillée à outrance et ...Allemande !!
Elle est accompagnée de sa talentueuse pianiste qui est aussi fine et classique que la diva est grosse et originale ! Arianne Cadier est donc Yvonne de Saint Coffre ! Des noms pareils, ça ne s'invente pas !

Toutes les deux, elles reviennent sur le devant de la scène après un exil forcé (en ... Argentine), pour un dernier, un ultime récital !

Et c'est parti ! Pendant presque 2 heures, vos yeux et vos oreilles seront ravis !

Mise en scène par un hurluberlu de première, Jango Edwards, ce duo sacrilège pour « glotte et klavier » est un délire vocal qui va crescendo. La représentation de la diva tourne au désastre lorsqu’elle apprend que son amant, le célèbre Siegfried, compositeur et chef d’orchestre émérite, a batifolé, « là-bas, là-bas, dans la forêt » avec sa pianiste. Maria James incarne cette diva à la perfection : mégalo, parano, hystérico-dépressive, sa folie n’a d’égal que son coffre. Lequel lui permet de passer, allegro ma non troppo, du « Carmen » de Bizet aux « chabadabada » de Michel Legrand, de se glisser dans la peau des « mamas » du gospel.
Engoncée dans trois épaisseurs de robes et de jupons, on peut même évoquer la gracilité d’un papillon, lorsque cette masse se déplace sur les trétaux du Splendid.

Ariane Cadier interprète la fidèle accompagnatrice, avec la sobriété requise par le personnage. Mais ce soir-là, elle se rebiffe et tient tête à la vedette. Sur scène, ces dames s’agitent, se défient, s’affrontent dans un combat pour voix et piano. Visiblement, les deux artistes éprouvent un plaisir certain, provoquent le public, la Diva n’hésitant pas à froncer des sourcils si l’applaudimètre lui paraît faible.



Quant à Marianne James (Maria Ulrika Von Glott), elle possède ce que l'on peut appelé... une VOIX ! Attention, pas une voix de chanteuse québécoise qui hurle, non non, une vraie et belle voix, et ma foi, elle a du coffre, comme on dit !! Epoustoufflant !! En effet, il s'agit également d'une véritable performance à la fois physique (voir les costumes), vocale et musicale !!



Bref, comme vous le voyez, ce n'est vraiment pas évident de vous faire part de tous les éléments qui constituent cet 'Ultima Recital'.

Malheureusement, Maria Ulrika et Yvonne ont fait leurs "adieux irrévocables" aux Folies Bergères en décembre 2001.
Voila quelques extrait du spéctacle pour vous aidez à patienter en attendant de vous achetez le DVD demain matin aux aurores ;-)



http://youtube.com/watch?v=Z8eCsjvn7IE
http://youtube.com/watch?v=qxRxKTFXAqo
http://youtube.com/watch?v=Jn9Vs-GCDjU




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .